Appel de dossiers. Exposition collective «Viv(r)e la Nuit!» : 1er juillet

L’Artothèque fête son 20e anniversaire, et a fait de cet événement le pivot de sa programmation culturelle annuelle. Pour faire suite à un appel de dossiers en 2014, toutes les expositions présentées par cet organisme en 2015 abordent la thématique de la fête sous différents angles.

Il y a des formules festives qui testent les limites de nos préjugés, car elles explorent des zones taboues dans les sociétés occidentales comme l’au-delà, le deuil, les pratiques funéraires; c’est précisément le cas de la fête des morts. Afin de démythifier et d’actualiser cette fête traditionnelle, qui prend différents noms tout dépendamment de la culture d’accueil (jour des morts au Mexique, fête des trépassés en Bretagne, fête des fantômes en Chine, etc.), le projet d’exposition collective Viv(r)e la nuit ! voit le jour dans le cadre de la 4e édition de l’événement montréalais La Fête des Morts.

Le sens de la fête change dans les sociétés contemporaines (Gravari-Barbas 2007) ; changent les manières de la consommer, de l’organiser, ainsi que son public cible et ses motivations. Pour vérifier si le sens et la signification de la fête des morts se sont élargis, nous proposons d’explorer un élément central et constitutif de cette fête commémorative : la nuit. Dans les mégapoles contemporaines, la nuit est de plus en plus associée à la couleur, au spectacle, au son et à lumière (Nuits blanches à Paris, à Bruxelles, à Montréal). Nous sommes loin de l’imaginaire nocturne rattaché au Romantisme noir ou à l’Expressionisme allemand. Aujourd’hui, la nuit, plus qu’un portail pour communiquer avec nos défunts, devient force motrice, lieu de rencontre et espace de vie après le jour, voir matériau de création.

Par conséquent, vu que nos pratiques et manières de vivre la nuit sont en constante évolution à la lumière de notre époque et des avancés technologiques, les modes de célébrer et d’organiser la fête des morts, voir les rituels associés à la commémoration de nos morts, en ressortent forcément transformés. Nous invitons les artistes en arts visuels, résidant au Québec, à interroger la transformation de notre perception de la nuit au fils des temps, à s’approprier cet ancien royaume des esprits et des démons : à le conjurer, à le maîtriser, à le célébrer et à le vivre par l’entremise de médiums nouveaux et classiques. La Fête des Morts est un événement qui par l’entremise d’activités artistiques, éducatives et culturelles a pour but de faire connaitre, auprès d’un large public, diverses façons d’appréhender la mort et de commémorer les défunts. Ces activités favorisent les occasions de partage et de réflexion en collectivité.

L’édition 2015 de cet événement met à l’honneur Haïti et l’Acadie.

Votre dossier doit comprendre les documents suivants :

  1. Texte décrivant la démarche artistique (2 pages maximum)
  2. CV à jour (5 pages maximum), comprenant les coordonnées complètes de l’artiste (adresse courriel, adresse postale, numéro de téléphone, site web, etc.)
  3. Autre documentation pertinente (dossier de presse, site web, portfolio, etc.)
  4. Un maximum de 4 œuvres proposées.

Type de fichiers : images (.JPG, 300 dpi), audio ou vidéo (.MP4, .MOV, .MPG, .WMV), lien externe (site web, Vimeo, YouTube). Dans tous les cas, fournir une liste de la documentation visuelle (titre, année, dimensions ou durée, technique, médium, etc.) Les dossiers doivent être acheminés par courriel à l’adresse analays.alvarez@artotheque.ca à l’attention d’Analays Alvarez, conservatrice à L’Artothèque, avec l’intitulé APPEL Fête des Morts (2015) – VOTRE NOM.

 

Calendrier

Date limite pour les soumissions : 1er juillet 2015

● Comité de sélection : 15 juillet 2015

Exposition : 5 au 28 novembre 2015

● Vernissage (soirée-événement) : 5 novembre 2015. Lors de la soirée du vernissage et en collaboration avec différents partenaires de l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, des activités artistiques extérieures à même l’avenue Rosemont donneront le coup d’envoi à cette exposition.